Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : LE PLANTIS, MON VILLAGE...
  • LE PLANTIS, MON VILLAGE...
  • : Ce blog a pour objectif de faire connaitre un petit village de l'Orne qui se nomme le Plantis et de créer un lien entre ses habitants.
  • Contact

"Pour être informé directement sur votre messagerie, des nouveaux articles parus dans ce blog, inscrivez-vous maintenant à la newsletter (colonne de droite). "

Pour faire parvenir un article à insérer dans le blog, voici l'adresse email:leplantisblog@gmail.com

Recherche

25 avril 2017 2 25 /04 /avril /2017 21:17
Cueilleur d'essaims d'abeilles au Plantis

(Photo: un essaim récupéré l'année dernière)

Dans quelques jours chez les abeilles cela sera la période d'essaimage. Ne vous inquiétez pas si vous observez ce phénomène naturel, car leur priorité n'est pas de vous agresser, mais de trouver un nouveau logis. Avant d'essaimer les abeilles se gorgent de nourriture afin de subsister pendant environ 3 jours, ce qui leur laisse le temps de trouver un nouveau lieu de vie et de reprendre une activité normale.
L'essaim peut se poser sur une branche, dans une toiture, derrière un volet,etc...
Si un essaim se pose chez vous il ne faut absolument pas le détruire.
Restez calme et observer ce magnifique phénomène.
Nos amies les abeilles fécondent les fleurs des arbres fruitiers, elles sont en grand danger du fait de l'usage de certains pesticides dans nos campagnes : contribuez à leur préservation.
Pour le récupérer il faut intervenir si possible quelques heures après l'arrivée de l'essaim.
Si celui-ci est installé depuis plusieurs jours ou semaines, cela est beaucoup plus difficile de l'évacuer.
Vous devez faire appel à un apiculteur proche de chez vous. Sur le Plantis vous pouvez me faire appel (02.33.28.45.41) afin de récupérer cet essaim.

C'est quoi un essaimage ?

L'essaimage se produit généralement à la saison favorable, généralement avant les miellées ou après (au milieu du printemps ou au début de l'été), ce qui permet à la colonie-mère prise de « la fièvre d'essaimage » de se développer à nouveau, de construire la nouvelle ruche et constituer des provisions. Dans les semaines précédentes, une dizaine de larves a été nourrie à la gelée royale pour devenir des reines. Les ouvrières donnent des petits coups de tête à la reine et cessent de la nourrir, lui signalant l'essaimage imminent. Maigrissant, elle peut désormais voler alors que les ouvrières devenues moins actives se gorgent de réserves de miel, que leurs glandes à cire se développent et que de petites plaques de cire apparaissent sur leur abdomen, étant prêtes à construire de nouveaux rayons de cire alvéolaires dans la future ruche. Les éclaireuses donnent le signal de départ lorsque le temps est chaud et ensoleillé et que le début de métamorphose des larves royales en chrysalides a commencé. C'est l'ancienne reine qui accompagne l'essaim juste avant la naissance de celles qui la remplaceront, ces princesses pouvant combattre à mort pour devenir la nouvelle reine-mère qui hérite de la ruche. S'il ne fait pas trop froid, la reine peut être suivie par d'autres jeunes reines, il s'agit alors d'un essaim dit secondaire, tertiaire, etc. L'essaim (nuage qui peut atteindre une vingtaine de mètres de long, constitué des deux tiers de la colonie-mère) se fixe à un objet quelconque, le plus souvent une branche à quelques dizaines de mètres de la ruche qu'il vient de quitter. Des éclaireuses exécutent la danse de l'essaim et une partie d'entre elles (5 % de l'essaim) quadrillent une surface d'environ 70 km2 à la recherche du bon site pour établir la nouvelle colonie. Dans le cas où elles ne trouvent pas d'emplacement convenable, il peut arriver que l'essaim reste à l'endroit où il est accrochés. Une fois l'essaim définitivement fixé, les ouvrières bâtissent des cires, où elles ne tardent pas à déposer du miel et où la reine ne tarde pas à pondre, afin d'assurer le renouvellement des générations le plus vite possible.

L'essaimage est le mode naturel de reproduction et de dispersion dans l'espace des colonies d'abeilles. L'apiculture vous intéresse regarder le site l'UAO (L'union Apicole de L'Orne)

Olivier DADURE

Cueilleur d'essaims d'abeilles au Plantis

Partager cet article

Repost 0

commentaires