Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : LE PLANTIS, MON VILLAGE...
  • LE PLANTIS, MON VILLAGE...
  • : Ce blog a pour objectif de faire connaitre un petit village de l'Orne qui se nomme le Plantis et de créer un lien entre ses habitants.
  • Contact

"Pour être informé directement sur votre messagerie, des nouveaux articles parus dans ce blog, inscrivez-vous maintenant à la newsletter (colonne de droite). "

Pour faire parvenir un article à insérer dans le blog, voici l'adresse email:leplantisblog@gmail.com

Recherche

15 avril 2020 3 15 /04 /avril /2020 13:25
Coronavirus : les humains doivent cesser de "mépriser" la nature, alerte l'anthropologue Jane Goodall

Partager cet article

Repost0
9 avril 2020 4 09 /04 /avril /2020 10:44
Le bureau de poste de Ste-Scolasse ouvrira exceptionnellement la semaine prochaine le matin

Je viens d'apprendre de la part du Maire de Ste-Scolasse Alain Belloche que l'agence postale de la commune ouvrira la semaine prochaine exceptionnellement, le mardi 14 avril, le jeudi 16 avril et le vendredi 17 avril de 9 h à 12 h.
Agence postale Ste-Scolasse: 02.33.27.53.46
Vous serez accueillis selon les recommandations sanitaires demandées afin de protéger chacun.

Soyons solidaire:
N'oubliez pas d'informer vos voisins
s'ils n'ont pas acès à internet

Partager cet article

Repost0
5 avril 2020 7 05 /04 /avril /2020 08:39
CORONAVIRUS - Avis de recherche

Pour continuer la fabrication de masque de protection, nous recherchons (localement) de l'élastique plat de couture.
Regardez dans vos boites à couture !
Les masques sont offert gracieusement aux soignants et aides à domicile de notre secteur.
Vous pouvez soit prendre contact avec moi au 02.33.28.45.41, donner vos dons d'élastiques à Joëlle Soreau, infirmière à Coutomer ou les déposer  à la  boulangerie "le Fournil de Thiméo" à Courtomer.
Je recherche aussi (localement) des feuilles de plexiglass transparents pour la fabrication d'écran de comptoir.
J'en ai déjà fabriqué un avec une chute de plexiglass et des chutes de bois que j'avais dans mon garage.
Celui-ci se trouve sur la caisse de la boulangerie de Courtomer.
Vous retrouvez aussi pour celles et ceux qui connaissent la couture la notice pour la réalisation de masque.
Merci de transmettre ce message sur vos réseaux sociaux.

Olivier Dadure

CORONAVIRUS - Avis de recherche
CORONAVIRUS - Avis de recherche

Partager cet article

Repost0
4 avril 2020 6 04 /04 /avril /2020 10:50

Avec la crise du coronavirus, une prise de conscience émerge sur l'importance des métiers essentiels à notre vie quotidienne.
"Ceux qui font tourner le pays, c'est la France du smic", dit Lenglet.
Deux vidéos a écouter:

"Sachez, Monsieur le Président, que nous ne laisserons plus nous voler notre vie..." - Annie Ernaux

Partager cet article

Repost0
4 avril 2020 6 04 /04 /avril /2020 08:31
Coronavirus: Lettre d'une infirmière au Président Macron

Mr le président,

Nous sommes le 28 mars 2020, je vous écris depuis l’appartement de Mme T. qui devrait fêter, si le coronavirus ne la fauche pas avant, ses 104 printemps le mois prochain.
Elle vit dans une résidence pour personnes âgées, dans laquelle moi et mes collègues infirmières libérales, intervenons depuis plusieurs années.
Permettez moi de vous montrer à quoi nous en sommes réduites en ce beau jour de mars. Regardez bien la photo s’il vous plaît.
J’ai 2 patients potentiellement atteints par ce virus et je viens de faire la toilette d’une dame de 104 ans, équipée d’une charlotte, d’un simple masque chirurgical (dont vous connaissez parfaitement l’inutilité puisque lors de votre dernier discours à Mulhouse vous aviez la chance de porter un masque FFP2 depuis longtemps introuvable en pharmacie y compris pour les professionnels de santé, alors que je doute fort que vous ayez été en contact direct avec les malades), de surchaussures et d’un SAC POUBELLE gracieusement fourni par l’établissement parce que les stocks de blouses sont en rupture.
Alors moi, aujourd’hui, j’ai envie de pleurer, parce que comme beaucoup de mes collègues j’ai du me résigner à laisser mes enfants à mon ex-mari pour ne pas les contaminer, je ne les ai pas vus depuis 15 jours maintenant.
Parce que j’ai transformé ma buanderie en sas de décontamination et que malgré ça je vis dans l’angoisse de contaminer mon conjoint.
Parce que chaque jour je vais voir mes patients avec la crainte de contaminer les plus fragiles d’entre eux.
Monsieur le Président, arrêtez vos discours de remerciements, c’est indécent.
Quelle haute estime devez-vous avoir de vous-même pour imaginer une seule seconde qu’un simple merci de votre part suffira à nous faire oublier vos carences, ainsi que les gaz lacrymogènes dont vous nous aspergiez il n’y a pas si longtemps encore.
Arrêtez de nous promettre du matériel qu’on ne voit pas arriver.
Arrêtez de nous qualifier de héros.
Un héros se sacrifie pour une cause.
Je ne veux pas me sacrifier: en tout état de cause, c’est VOUS qui me sacrifiez.
Arrêtez de parler des soignants comme de bons petits soldats.
Les soldats ont des armes.
Nous, on a des sacs poubelles.

Mélany Le Barz-Ceretta

https://www.facebook.com/melany.ceretta/posts/10219559322965226

Partager cet article

Repost0
29 mars 2020 7 29 /03 /mars /2020 11:08
Joëlle Soreau - Infirmière à Courtomer

Joëlle Soreau - Infirmière à Courtomer

Suite à l'appel lancé il y a 7 jours sur le blog "Le Plantis, mon village" pour fabriquer des masques pour les soignantes, deux Plantisiennes, Elodie Berthelot, tapissière et Nicole Peiretti, retraitée ont répondus présentes à cet appel de solidarité.
D'autres personnes ont pu aussi nous aider en offrant de l'élastique, du molleton, du fil ou du tissu.
Régulièrement Joëlle Soreau, infirmière à Courtomer est venue à "la tasselière" au Plantis m'apporter de la matière première.
A chaque fois elle est repartie avec des masques de fabrication artisanale qu'elle a distribués à ceux et celles qui en ont besoin.
Actuellement ce sont environ 70 masques lavables qui ont pu être fabriqués par nos deux couturières.
L'objectif étant de donner ces masques aux assistantes de vie, les aides à domicile, travailleuses indispensables à la vie des plus vulnérables d'entre nous et qui n'ont malheureusement pas de protection pour se protéger et aussi protéger les autres.

Elodie Berthelot, Tapissière au Plantis et Nicolle Peiretti,retraitéeElodie Berthelot, Tapissière au Plantis et Nicolle Peiretti,retraitée

Elodie Berthelot, Tapissière au Plantis et Nicolle Peiretti,retraitée

Elodie a travaillé sur la confection de masques faciles et rapides à confectionner.
Avec son aide je viens de réaliser un tuto pour celles et ceux qui veulent aussi se lancer dans la fabrication de masque (voir plus bas).
Nous avons toujours besoin de molleton et d'élastique.

Olivier Dadure

Soyons solidaire:
N'oubliez pas d'informer vos voisins
s'ils n'ont pas acès à internet

Coronovirus - Les Plantisiennes se mobilisent pour aider les soignantes - 70 masques fabriqués
Le masque fini - les élastiques se mettent derrière la tête

Le masque fini - les élastiques se mettent derrière la tête

Partager cet article

Repost0